Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2010

FAKE ATTITUDE

Imaginez la solitude terne, le silence glacé d'une pièce où plus rien ne se passe...
Une femme qui rentre chaque soir, laissant derrière elle une vie qui paraît si intense, laissant derrière l'admiration qu'on lui prête, sans trop savoir ce que cela implique ; une femme qui rentre et qui, dès la porte fermée, change de visage, ôte le masque qui la recouvre jusqu'à la faire disparaître, jette là ses affaires, ne remarque même plus le désordre de la pièce, la quasi-saleté, les murs qui s'abîment, la poussière qui rend les meubles opaques...
Un seul geste, un seul réflexe : elle allume l'écran et le contemple. Elle attrape ce qu'elle peut sur la table ; elle ne range même plus ses courses ; elle mâchonne en tapant au clavier. Elle est tellement à cran que ses mâchoires se serrent mécaniquement l'une contre l'autre.
Elle est seule.
Une voix, une seule, qui viendrait de là-dedans...
La voix, la voix silencieuse de celui qu'elle attend...

07:22 Publié dans Bref | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : solitude, internet