Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2010

KULT O'KURT

Prends toi de face en pleine poire dans ta gueule de paumé notoire cette patate de plomb qui va te dépuceler mortellement
Astique le manche de l'instrument et pose ta guitare
Arrache toi d'ici et la dernière page de ton cahier
Note bien l'Habeas Corpus showbizart sur la dernière ligne
Consigne qu'on signe
La Courte Née sans Amour va pouvoir se bâfrer sans vergogne
Se goinfrer de vide
Eclate ta gueule d'ange
Derrière le rideau il n'y a ni Pierre ni Gabriel ni Luci ni personne
Les anges c'est ici et maintenant qu'ils déplient leurs ailes
Et les mettent en vrille
Tout au fond de la fosse
Sur le sang des arênes
Ils s'essuient les mains et crachent leurs phylactères
Crucifie toi c'est comme ça qu'ils t'aimeront
Cloue toi au pilori et expose tes entrailles de vieillard avant l'âge
Envoie la sauce aigre amère

Ne te manque pas
Tu vas leur manquer
Et c'est ça qu'ils vont aimer
Et c'est là qu'ils vont t'aimer

Va Viens comme tu es
In Utero
Ex Nihilo
Kurt Universalis

LACRIME MUNDI

Lorsque vous m'aurez réduite en miettes
Lorsque je ne serai plus qu'une poussière de rien
Un graine évidée broyée entre vos mains
Une poudre cendrée qu'il vous faudra souffler

Lorsque vous m'aurez réduite au silence
Un soupir lancinant qui hurle de me taire
Un point d'orgue entravé aux barreaux que vos mots
Auront cousu à vif sur mes lèvres écorchées

Lorsque vous m'aurez conduite au plus profond de vous
Aux ténèbres innombrables qui me feront hurler
Dans les sombres arcanes de mille morts sériées
Tout au bord de l'abîme où vous m'abandonnerez

Alors
Les larmes
De mes yeux
De mes mains
De mes seins
De mes reins
Jailliront

Mais c'est toi
Le premier
Et l'ultime
Que je verrai pleurer

20:34 Publié dans Lyriques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : larmes, fin, mort, amour

ECRAN TOTAL

Ecran total
Ambre Sinusoïdale
Ultravoilée
Extrasystole
De mon coeur
Lancinante
Et perce le silence
Pluie d'électrons prisonniers
M'arrachent la rétine
A force d'en pleurer...

20:28 Publié dans Lyriques | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : noir, écran, fin