Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2010

Sic transit intestina gerbi

Pendant que je m'agite à pondre des avortons de chef d'oeuvre en péril
Pendant que je m'échine à mettre en mots mes délirantes plaintes
Pendant que j'imagine un monde que je ne soupçonne même pas
Pendant que chaque nuit le démon créatif me titille les cloisons corticales
Pendant que je retourne mille fois les mêmes gémissements syntaxiques
Pendant que sur mes pages tournoient les aphorismes
Pendant que j'entrelace des sornettes à pleurer de rire
Pendant que le non dit s'étale sournoisement
Pendant que je me livre aux exhibitions oratoires
Pendant que j'aligne pesamment des suites de phonèmes incantatoires
Pendant ce temps là...

Ils iconoclastent
Ils holocaustent
Ils ostracisent
Ils émétiquent
Ils frénétiquent
Ils charabiasent
Ils hépatiquent
Ils ectoplasment
Ils sont là
Mes frères
Mes génétiquement semblables
Aussi lointains
Qu'ils me sont proches

24/01/2010

Polemos

Les programmes de télévision sont les égouts de la culture,

les chiottes de la pensée,

les cercueils de l'intelligence humaine,

les lupanars sans âme de notre incontinence émotionnelle...

20/01/2010

BALLS AND CHAIN (SIC)

Je n'aime pas les chaînes
Les chaînes d'hôtels
Les chaînes de magasins
Les chaînes au cou
Les chaînes conjugales
Les chaînes de télé
J'abhorre toutes ces chaînes à l'exception des chaînes de montagne...

Je n'aime que ce qui est unique même si cela doit rester volatil

Je n'aime pas jeter l'ancre
Accrocher un boulet
Etre dépendante d'un programme
Consommer du standard
Dire oui pour la vie

Je n'aime pas les chaînes à l'exception des chaînes de montagne

07:21 Publié dans Lapidaires | Lien permanent | Commentaires (0)