Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2015

Du balai du Bellay

Jouasse le gonze qu’a fait comme le Grecos, une croisière Costa,

Ou comme le mec qui s’est farci l’ovin en jonquaille,

Et a calté sec, la tronche un peu plus maousse question QI,

Se la couler douce avec ses vioques jusqu’à c’qu’il soit dead !

 

Dis c’est quand que je vais revoir de mon pétaouchnok

Le fog de la ramoneuse, et ce sera dans quel Vivaldi

Que je zieuterai les fortifs de ma maison Phénix,

Qu’est ma pacoule à moi, voire plus si affinités ?

 

Ben quoi je kiffe plus ce T3 intégral Sofinco payé par mes darons,

Que les Hilton des touzards Gladiator qui se la pètent à donf,

Plus que le hard marbré la soft blakos me fait plaiz :

 

Plus la rivière d’Astérix que celle des tiffosi,

Plus ma motte Lilliput, que la butte de César,

 

Et plus que le smell de marée le bled du Foulques en loucedé.

Les commentaires sont fermés.