Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2010

MUR

Juste assez près pour qu'on y fonce dessus
Juste assez dur pour qu'on s'y casse la tête
Juste assez tendre pour qu'on y laisse des traces
Juste assez loin pour qu'on s'y coince les mains

Qu'on y enfonce les doigts juste comme ça
Qu'on y glisse un regard juste comme ça
Qu'on se lamente un peu juste comme ça
Qu'on lui parle en silence juste comme ça

02/06/2010

SOMBREUSE

J'ai longtemps vécu dans une prison dorée.

Maintenant, je m'en suis fabriquée une nouvelle.

Mais celle-là, à la différence des geôles où l'on incarcère ceux qui dérangent, celle-là, on ne peut y entrer.

J'en suis réduite à en faire le tour, à scruter ses fissures qui ne s'agrandiront jamais, à en contempler la lourde porte qui s'entrebaille parfois, pour se refermer violemment sur mes doigts agrippés.

Mon ancienne prison était un palais d'or, celle-ci est sombre.

Sombre comme les arrière-cours, sombre comme les corridors, sombre comme les méandres du Styx, sombre comme les caves où l'on enterre les mauvais secrets, sombre comme les oubliettes, sombre comme les salles de cinéma, sombre comme les chambres froides, sombre comme les nuits polaires, sombre comme les cryptes, sombre comme la vie que je ne vivrai pas.