Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2010

FEMME AFFRANCHIE, TOI QUI ME LIS... L'AMOUR EST LA NECROSE DES NEVROSEES

Foutredieu ! (quoique Dieu en a peut être rien à foutre, vu qu'il a vidé son doggy bag depuis bien longtemps sur notre planète pas nette...)
Arrêtez de pleurnicher et de vous ulcérer... L'ulcère neuronal est un sac de noeuds de neuneus, laissez les où ils devraient rester de toute éternité... planqués dans leurs chiottes un Hustler à la main et l'autre main sur l'holster qui leur sert de boursicotage...
La vie rêvée dérange... ne vous dérangez pas pour elle...
Entre la liberté qui n'existe pas et l'esclavage qu'on peut abolir sans peine de mort ni de coeur... il y a l'affranchissement. Ni postal ni lacrymal...
On peut vivre autrement, croyez-y c'est dans le courrier du coeur du boeuf beauf et bouffi qui voulait se faire aussi gros que le vilain crapaud...
Embrassez le, le vilain crapaud ne se transformera jamais en Prince Charmant...
Adamant n'existe pas, il ne sera jamais qu'un Riquet à la Houppe la Hop...
Mais il y a des hommes, des simples mortels...
Certains sont mortels dans tous les sens du terme...
Comme disait mon ami Milton inventeur du concept de Paradis Perdu : "Mortals that would follow me / Love virtue she alone is free..."
Oui, il avait abusé de la stout dans quelque pub mal famé du coeur de Londres... où t'as vu la vertu, Johnny ?
Carpe Diem, soeurs chiennes, vivez si m'en croyez, n'attendez à demain, cueillez dès aujourd'hui, les choses qui vous font envie...
Ne regrettez rien...
Les hommes seront toujours ce qu'ils sont... le discours tourne court dès que la femelle accourt...
Plantez leur votre aiguilleux talon dans le coeur...
Votre vertu c'est à vous de la faire... on ne la perd jamais, on se la procure, on se la gagne... C'est ptet pour ça qu'on nous surnomme les gagneuses... j'assume, gros con qui pense que la femme qu'on baise est celle qui s'abaisse...
C'est vous qui avez l'air bête comme Diable à ahaner sur nous sans penser à rien qu'à l'effet induit de votre effort sous-humain...

Allez y, montrez leur que vous n'avez rien à leur envier...
Sans aucun remords...

Etonnant non ?

Les commentaires sont fermés.