Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2010

FAKE ATTITUDE

Imaginez la solitude terne, le silence glacé d'une pièce où plus rien ne se passe...
Une femme qui rentre chaque soir, laissant derrière elle une vie qui paraît si intense, laissant derrière l'admiration qu'on lui prête, sans trop savoir ce que cela implique ; une femme qui rentre et qui, dès la porte fermée, change de visage, ôte le masque qui la recouvre jusqu'à la faire disparaître, jette là ses affaires, ne remarque même plus le désordre de la pièce, la quasi-saleté, les murs qui s'abîment, la poussière qui rend les meubles opaques...
Un seul geste, un seul réflexe : elle allume l'écran et le contemple. Elle attrape ce qu'elle peut sur la table ; elle ne range même plus ses courses ; elle mâchonne en tapant au clavier. Elle est tellement à cran que ses mâchoires se serrent mécaniquement l'une contre l'autre.
Elle est seule.
Une voix, une seule, qui viendrait de là-dedans...
La voix, la voix silencieuse de celui qu'elle attend...

07:22 Publié dans Bref | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : solitude, internet

Commentaires

i can really understand that cold lonliness . i feel it a lot. and have been feeling it a lot. but then what i do is i try to do things that allow me to get away. i guess that is how my love for night photography had started. and my late night bike riding.. and eating and writing . an effort for putting some warmth into those cold voids. to fill some sound into that vacant silence. but even then though i am alone. i am able to feel a bit better. in the recent i have been going to some personal turmoil of sorts. and it has been occupying my mind and robbing me off my sleep and peace of mind. and my life at the moment is in disarray. but then i guess its only a matter of time that i get things back in order and get my train to chug away again.

Écrit par : nitin | 21/01/2010

We all are Islands of Lost Souls, my dear Nitin...

Écrit par : nathalie | 21/01/2010

Les commentaires sont fermés.