Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2010

LACRIME MUNDI

Lorsque vous m'aurez réduite en miettes
Lorsque je ne serai plus qu'une poussière de rien
Un graine évidée broyée entre vos mains
Une poudre cendrée qu'il vous faudra souffler

Lorsque vous m'aurez réduite au silence
Un soupir lancinant qui hurle de me taire
Un point d'orgue entravé aux barreaux que vos mots
Auront cousu à vif sur mes lèvres écorchées

Lorsque vous m'aurez conduite au plus profond de vous
Aux ténèbres innombrables qui me feront hurler
Dans les sombres arcanes de mille morts sériées
Tout au bord de l'abîme où vous m'abandonnerez

Alors
Les larmes
De mes yeux
De mes mains
De mes seins
De mes reins
Jailliront

Mais c'est toi
Le premier
Et l'ultime
Que je verrai pleurer

20:34 Publié dans Lyriques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : larmes, fin, mort, amour

Les commentaires sont fermés.